Point sur les marchés – Juin 2019

Les marchés se sont nettement repris au mois de juin, effaçant quasiment le terrain perdu en mai. Malgré la reprise des hostilités commerciales par Donald Trump, les craintes des investisseurs se sont progressivement réduites, avec la perspective d’une rencontre sino-américaine lors du G20 et  l’accord sur l’immigration avec le Mexique. Les marchés ont également bénéficié des positions très accommodantes affirmées par les banques centrales. La FED s’est dite ainsi très attentive aux risques sur la croissance américaine, laissant anticiper une détente de ses taux avant la fin de l’année. En Europe, la BCE s’est également montrée ouverte à de nouvelles mesures de soutien monétaire, le niveau d’inflation restant très en dessous de l’objectif assigné. Au total, le CAC 40 (dividendes réinvestis) a regagné 6,7% sur le mois, confirmant la forte sensibilité des marchés aux épisodes de la guerre commerciale ainsi qu’au soutien des banques centrales.

Nos fonds ont bien profité de ce contexte plus favorable, avec des progressions de 5,7% pour Talence Opportunités, de 5,3% pour Talence Euromidcap, de 5% pour Talence Situations spéciales et de 4,64%  pour Talence Epargne Utile. Talence Sélection PME gagne 3,6% compte tenu d’une reprise plus modérée du segment des smallcaps.

Pour cet été, nous restons prudents sur les marchés compte tenu des incertitudes toujours présentes, notamment la probable élection de Boris Johnson qui renforce la probabilité d’un « hard Brexit », les tensions géopolitiques entre les Etats-Unis et l’Iran, et le ralentissement économique mondial qui se poursuit… Les marchés pourraient donc en profiter pour « digérer » leur belle performance du premier semestre, d’autant que le CAC 40 a retrouvé son niveau de 5600 points après une hausse de 17% depuis le 1er janvier.

Partager cet article

Lettre Trimestrielle

En place depuis 10 ans, la baisse des rendements des produits de taux a toute chance de se prolonger compte tenu de la poursuite des politiques accommodantes des banques centrales. Dès lors, quel intérêt d’opter pour une stratégie de placement dite « sans risque » telle que livret A ou fonds en euros qui, compte tenu de l’inflation, fait perdre du pouvoir d’achat ?

Ces vieux réflexes guidés par la crainte de la prise de risque ne sont pas nouveaux mais ils deviennent très pénalisants dans le contexte actuel.

A l’opposé du placement sans risque, se situe l’investissement en actions ; il est le plus performant à condition qu’on lui laisse du temps, car sur une longue période le risque est normalement bien rémunéré. Au palmarès de tous les placements confondus, les actions emportent la palme sur les 40 dernières années.

En s’appuyant sur un service de gestion de patrimoine et un large choix de possibilités pour investir, votre gérant chez Talence Gestion pourra vous guider en tenant compte de votre horizon de placement et du niveau de risque avec lequel vous êtes le plus en phase.

Lire la suite

Nos AUTRES actualités