Retour aux actualités

Le billet de la gestion

Point sur les marchés

09 juillet 2018

Le mois de juin a été riche en actualités qui ont entretenu la volatilité des marchés : en Italie, la nomination d’un ministre des finances excluant toute sortie du pays de la zone euro a quelque peu rassuré. La Banque Centrale Européenne a annoncé qu’elle ne remonterait pas ses taux directeurs avant la fin de l’été 2019, ce qui a fait baisser les taux souverains et la devise européenne. Mais c’est l’escalade des menaces protectionnistes entre les Etats-Unis et ses partenaires économiques qui a dominé la seconde quinzaine du mois, et pesé sur les marchés. Au final, le CAC 40 (dividendes réinvestis) après avoir évolué en dents de scie, termine le mois sur un recul de 1,08%.

Dans cet environnement compliqué, nos fonds s’inscrivent en baisse sur le mois, en raison de leur exposition à certains secteurs cycliques ou exposés aux risques de protectionnisme.

Le premier semestre se solde ainsi par une évolution contrastée des indices boursiers (+2,15% pour le CAC 40 dividendes réinvestis, -1,66% pour le CAC Small dividendes réinvestis). Malgré certains risques qui subsistent, nous voyons cependant plusieurs facteurs devant contribuer à un second semestre plus positif : les perspectives de croissance des résultats des entreprises restent bien orientées pour 2018, et justifieraient à elles seules une progression de 5 à 10% des indices boursiers en Europe. En outre, une ré-accélération de la croissance européenne est prévue au 4ème trimestre, après le ralentissement inattendu du début de l’année. Enfin, la politique internationale du président Trump devrait logiquement être moins agressive, une fois passées les élections de mi-mandat prévues en novembre aux Etats-Unis.